Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 16:32

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre

Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant

Que cette heure arrêtée au cadran de la montre

Que serais-je sans toi que ce balbutiement.

 

J'ai tout appris de toi sur les choses humaines

Et j'ai vu désormais le monde à ta façon

J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines

Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines

Comme au passant qui chante on reprend sa chanson

 

J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson.

J'ai tout appris de toi pour ce qui me concerne

Qu'il fait jour à midi, qu'un ciel peut être bleu

Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne

 

Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne

Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux

Tu m'as pris par la main comme un amant heureux.

Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes

 

N'est-ce pas un sanglot que la déconvenue

Une corde brisée aux doigts du guitariste

Et pourtant je vous dis que le bonheur existe

Ailleurs que dans le rêve, ailleurs que dans les nues.

 

Terre, terre, voici ses rades inconnues.

Je sais je sais... Tout est à faire

Dans ce siècle où la mort campe,

Rend moi service : Va voir dans la stratosphère.

 

Si c'est la paix

Éteint ici,

Car Là-bas,

Le feu court on voit bien comment

Puisqu'une personne attise toujours les braises.

 

Dans le monde une personne rêve,

Elle rêve tout simplement à la trêve,

Car c'est la paix qui force le crime

À s'agenouiller dans l'aveu

Et qui crie aux victimes et combattants.

 

HALTE AU FEU !!!!!!!!!!!!!!!!

Repost 0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 15:34

La non violence,

Est une arme puissante et juste,

Elle tranche sans blesser,

Et ennoblit l'homme qui la manie.

 

La non violence,

Est avant tout,

Et pour toujours,

Une épée qui guérit.

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 14:00

 

N'aurions nous pas intérêt,

A faire tout ce qui est en notre pouvoir,

Pour vivre en paix.

Avons nous tout tenter,

Pour que les guerres cessent,

 

Le symbole de la colombe tente de resister,

Sous les bombes et les assauts des balles.

Dans un monde ou les guerres se multiplient,

La paix est mise à mal.

 

Comment la maintenir ?

Comment lui rendre hommage ?

La paix est un mot vide de sens,

Car pour faire la paix,

Il faut être deux :

Soi-même et le voisin d'en face.

 

Pour qu'il y est la paix sur terre,

Il faudrait que tout les êtres,

Soit intérieurement en paix,

Car la paix doit s'imposer sans violence.

 

 

Repost 0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 14:00

 

Ce qui constitue une nation,

Ce n'est pas de parler la même langue,

Ou d'appartenir à un groupe ethonologique,

C'est d'avoir fait ensemble

De grandes choses dans le passé,

Et de vouloir en faire encore dans l'avenir.

 

L'armée est une nation dans la nation,

C'est un vice de nos temps,

Car les nations libres sont des nations policées.

Mais le plus grand des crimes,

C'est de tuer la langue d'une nation,

Avec tout ce qu'elle renferme, 

En particulier l'espérance et le génie.

 

Heureuse la nation qui n'a pas d'histoire,

Soyez indulgents pour les autres,

Et sévère pour vous même,

Car on trouve plus facilement,

La sagesse chez un homme seul,

Que chez une nation entière.

 

 

Repost 0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 14:00

 

Ah !!! la reconnaissance et la popularité,

Las autographes et les flashes qui crépitent....

La gloire fait rêver mais elle est éphémère,

Alors est-elle une amie ou une ennemie ?

 

Si la gloire apporte l'argent,

J'attend donc la gloire,

Mais si la gloire n'apporte pas l'argent,

Alors j'attend l'argent.

 

Chacun de nous a appris les gloires de l'indépendance,

La gloire n'est qu'une fausse monnaie,

Car aucun chemin de fleur ne conduit à la gloire.

 

La gloire est le soleil des morts,

Car la gloire se donne seulement,

A ceux qui l'ont toujours rêvée,

Car la gloire suit ordinairement ceux qui la fuient.

 

Repost 0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 14:00
 

Une des fonctions essentielles d'un conte,

Est d'imposer une trêve aux combats des hommes,

Car en politique comme en amour,

Il n'y a point de traité de paix,

Ce ne sont que des trêves.

 

L'amour à bien des faces,

Mais c'est pourtant toujours l'amour,

La vérité déroute à cause de ses nuances,

Quand le silence passe pour de l'erudition.

 

Vivre me déroute plus que de mourir,

C'est autant par le rêve que par la raison,

Que le monde parvient à exister,

Car il n'y a rien de plus agréable,

Que de dérouter les gens.

 

 

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 14:00

 

Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser,

Ceux qui croyent que le pouvoir est amusant,

Confondent "pouvoir" et "abus de pouvoir",

Le pouvoir corrompt,

Le pouvoir absolu corrompt absoluement.

 

On n'acquiert tout pouvoir sur les autres,

Qu'en renonçant à tout pouvoir sur soi-même,

Le pouvoir, de même que l'amour,

L'art ou bien la découverte,

Prennent leurs racines dans la mort.

 

Depuis que l'homme existe,

L'idéal n'a pas plus de pouvoir,

Que le pouvoir n'a d'idéal,

Tout pouvoir sans controle rend fou,

Tout pouvoir humain,

Est composé de patience et de temps,

Car les gens patients veulent et veillent.

 

 

Repost 0
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 17:56

 

Derrière les petits soldats,

Qui marchent musique en tête,

Je trouve que c'est charmant,

De s'en aller gaiement,

Suivre le régiment,

J'aime marcher au pas,

Derrière les petits soldats.

Marchand au pas un regiment s'avance,

L'on vois passer ces joyeux fantassins,

Au mileu d'eux le drapeau se balance,

Et les clairons reprennent leurs refrains,

Et la musique fait sa réplique. 

Et la le bruit de tambours reveillent les faubourgs,

La cantinière s'en va légère,

Et le tanbour major,

Brille jallonné d'or.

En les voyant le kepi sur l'oreille,

Pour defiler cranement et joyeux,

Au mileu d'eux un espoir se réveille,

Et le bonheur brille dans tous les yeux.

Une fillette leur fait risette,

Et tous les citadins près d'eux tapent des mains,

Chacun s'empresse plein d'alegresse

De montrer leurs gaïtés et leurs fierté.

Deja le bruit s'éloigne dans l'espace,

Ils sont passés ces joyeux batailleurs,

De loin en loin leur colonne s'eface,

Mais on entend encore les clairons.

Marche guerrière,

Rapide et fière,

Toi qui guide nos soldats,

Sous le feu des combats.

De la victoire,

Ou de la gloire,

On sut montrer souvent,

Notre étendard flottant.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Mon recueil magique de poésie
  • Mon recueil magique de poésie
  • : La magie de la poésie... Dans le ciel éternel et infini, Des arts et de l'écriture, Brillent des étoiles pleines de beauté, D'émotions, d'amour et de sagesse, Ce sont les poètes... Poètes des siècles passés, Reconnus ou oubliés, Ils illuminent encore nos vies, Nos coeurs, nos yeux, nos humeurs... Poètes vivants, Grand mal vous en a prie de vous orientez dans cette voie, Car la poésie, ça ne se vend pas, Mais voilà parfois, On naît poète c'est comme ça !
  • Contact

 

 

 

 

   

 

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Contact

 

 

 

 

 

 

 

mail-copie-2.gif

 

 

laurette.condom@yahoo.fr

 

 

 

 

 

SKYPE :

Merlin47170

 

Mon statut

 

 

 

Registre de signatures

 

Vous avez appréciez votre petite ballade sur mon blog,

N'hésitez surtout pas à venir :

Signer mon livre d'or

Ou bien à me laisser des commentaires

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à venir signez mon registre de signature

 

signature.jpg

 

Registre de signatures

 

 

 

Sondages

 

sondageicon.jpg

 

 

Comment trouvez-vous ce blog en général ?

Quelle est votre tranche d’âge ?

Par quels moyens avez-vous trouvez ce blog ?


Participez au sondage 1

 

 

 

sondageicon.jpg

 

 

Quels poèmes avez-vous le plus appréciez ?

 

Participez au sondage 2

 

 

Catégories

Citations & Proverbes

 

Citations & Proverbes
     

 

Calendrier

calendrier2.gif

 

 

 

 

           calendrier1

 

 

WE