Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 17:21

 

Séparation de deux cœurs
Apocalypse d'une histoire
Qui s'aimaient sans peur
Dans un rêve de gloires

Toute verité s'évapore
Recherche d'un seul espoir
La fête a perdu son décor
Pour laisser place au noir

Sentiments dévalorisés
Là, où la fatalité s'incruste
Pas de miséricorde ni pitié
Même si la fin est injuste

Ce qu'il en reste comme débris
D'un adieu douloureux
Tremblements de terre des esprits
Perdus dans des sombres cieux

Des appels réciproques sans écho
Fuyant la réalité inéluctable
Remplis de passion et de maux
Dégringolant vers un abîme détestable

 

Repost 0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 17:02
L'amour est un grand mot,
L'amour est le mot le plus beau,
Pourtant l'amour me semble si loin,
Si inaccessible, que je me demande si un jour je le trouverais.
Cupidon m'aurai t'il oublié,
Ou bien s'amuse t-il à me chercher,
Vais-je un jour rencontrer le grand amour,
Telle est la grande question,
Que chacun se pose un jour.
J'ai l'impression que l'amour me fuit,
Ou est-ce moi qui prend la fuite,
Ai-je peur de l'engagement,
Ou de l'amour lui même.
L'amour peut faire souffir,
L'amour peut faire mourrir,
Mais vivre sans amour,
Signifie ne plus vivre du tout.
Comment trouver l'amour,
Dans un monde cruel et sans retour,
Doit-on se lancer,
Ou bien reculer.
L'amour est beau,
L'amour est grand,
Mais sait-on vraiment,
Comment le conserver.
Repost 0
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 16:59

 

Belle que j'aime et si rieuse,

A t-elle gardée sa gaité

De l'avenir plus soucieuse,

M'a t-elle une fois regrettée ?

Rapide comme l'hirondelle,

Cette nuit je voudrais aller,

Aller lui dire que loin d'elle

Mon coeur, mon coeur ne peut se consoler.


Envole toi vers cette femme,

Brise des nuits, Brise de nuits,

Avec mon coeur, avec mon âme,

Va je te suis, je te suis.


A sa fenetre,

Elle qui si rieuse,

A t-elle versée quelques pleurs,

Dans sa chevelure soyeuse,

Où je respirais souvent un doux parfum de fleurs.


Sur ses lèvres, je lui ai deposé un baiser,

Si tu la vois seule et pensive,

S'égarer à l'ombre des nuits,

Ou courrir le long de la rive,

Dis lui que malgré les années,

Son nom ne s'est jamais effacé

Dans mon coeur se sont fanés

Seules les roses du passé

 

Repost 0
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 16:49
Pour Toi, mon aimée,
Aux amoureuses caresses,
Souvent, j'ai pleuré,
Au souvenir des ivresses.

Mais hélas, tout est passé,
La vie telle une ombre,
Souvent j'ai pleuré,
Après avoir été sobre.

Je ne crois plus à l'amour,
Je fuïs à coeur aimé,
Tu m'a fait malheureux en ce jour,
Souvent j'ai pleuré.

J'irai de par le monde,
Insensible aux beautés,
Menant une vie vagabonde,
Car j'ai trop pleuré
Repost 0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 16:48
 

Mon voisin par la nuit douce,

N'auriez-vous pas rencontré,

Un baiser couleur de rose,

Qui dans l'air s'est égaré,

Sous les ailes de la brise,

Il s'est envolé vers vous.

 

J'en trembles encore de surprise,

C'était un baiser si doux,

C'est par la fenêtre,

Qu'il a fui peut-être,

Pour aller joyeux,

Vers les pays bleus.

 

Brise vagabonde,

Parcourant le monde,

Quand me rendras-tu,

Mon baiser perdu.

 

Un beau soir au clair de lune,

J'ai vu rôder près d'ici,

Un lutin cherchant fortune,

Marchandeur que rien ne lasse,

Cherchant les fruits défendus,

On prétend qu'il fait la chasse,

A tous nos baisers perdus.

 

J'avais entre-ouvert à peine,

La fenêtre du balcon,

Que le voilà par la plaine,

Voltigeant comme un gai papillon,

Par la soirée prinptannière.

 

Que de baisers tous les jours,

Font l'école buissonnière,

Par les chemins des Amours.

 

Mais qui vient,

Frapper de l'aile,

A ma vitre vant le jour,

Est-ce dejà l'hirondelle.

 

Non voisin, c'est l'amour,

Qui vous offre quelque chose,

Du bout de ses petits doigts,

C'est un joli baiser rose,

Qu'il a trouvé dans les bois.

 

Sur mes lèvres roses,

Fraiches et demies closes,

Un gentil baiser vient ici se poser,

Sous cette caresse,

J'ai frémis d'ivresse,

Car j'ai reconnu,

Mon baiser perdu.

 

 

Repost 0
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 16:45
Je veux vous aimer, oh ! la douce chose,
Et seul, à l'abri de tous les indiscrets,
Je voudrais m'approcher de vos lèvres roses,
Et y déposer mes plus ardents baisers.

Ensuite, je voudrais vous tenir enlacée,
Fredonner à vos oreilles ma chanson d'amour,
Et dans mes bras fermés, tendrement bercés,
Admirer vos yeux et vous adorer toujours.

Hélas ! Pourquoi n'est-ce-que chimère ?
Et votre coeur nerait-il insensible à ma souffrance ?
Et pourtant, souvent, je fais de beaux rêves,
Et me souriez de me voir en extase.

Vous vous penchez vers moi,
Votre visage semble vouloir me dire,
Espérance,

Apportant un peu de quiétude à mon âme,
Et consolant un peu :
Qui vous aime.
Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 16:30
J'emporte en te quittant, tout ce qui fut ma vie,
Le parfum de ton corps et l'écho de ta voix,
Absente, je t'entend, lointaine je te vois !
C'est toute la beauté, hélas qui est ravie !
Jalousement je garde en mon âme asservie,
Le souvenir sacré du bonheur de nos soirs,
Qui ravive ma fièvre avec un fol espoir,
Par avance et te rends toute à mon envie.
Je bois, frissonnant la coupe de tes baisers,
Tous mes désirs en touffes, jamais inapaisés,
S'élevant douloureux jusqu'au seuil de ta bouche.
Entre tes lèvres luit l'ivoire de tes dents,
Et grisé par le feu de mes lèvres ardents,
Pamé, je crois sentir ta lèvre qui me touche

 

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 16:16
Sous votre costume, madame,
Bat un coeur, un coeur d'amante,
Aimant, à vous rendre passionnée....
Quand nous nos sommes rencontrés.
Mais depuis quelques temps,
Ce coeur s'est fané,
Comme une belle fleur,
Qui a quitté la vie,
A peine éclose,
Ainsi je vous l'assure,
L'a fait le vôtre.
J'ai beaucoup pleuré quand j'ai su,
Qu'avec un autre on vous avez vu,
Souriante, percée sur son bras,
En vous dirigeant ou nous allions là-bas.
Pourquoi m'avoir donner de doux baisers,
Quand vos aviez jurer de m'aimer,
Pourquoi m'avoir profané ce lieu solitaire,
Qui fut le temoin de nos ivresses.
Adieu, femme mensongère, Adieu......
Qui pour vous punir,
Il se trouve qu'il existe un Dieu,
Qui venge votre lache abandon,
Vous oblige à implorer mon pardon.
Mais sachez le bien,
Je serai impitoyable,
Qui m'a trahie,
Je haïe comme Hériodiate,
Pour vous, ans pitié,
Je souhaite ardemment,
Ne plus pleurer

 

Repost 0

Présentation

  • : Mon recueil magique de poésie
  • Mon recueil magique de poésie
  • : La magie de la poésie... Dans le ciel éternel et infini, Des arts et de l'écriture, Brillent des étoiles pleines de beauté, D'émotions, d'amour et de sagesse, Ce sont les poètes... Poètes des siècles passés, Reconnus ou oubliés, Ils illuminent encore nos vies, Nos coeurs, nos yeux, nos humeurs... Poètes vivants, Grand mal vous en a prie de vous orientez dans cette voie, Car la poésie, ça ne se vend pas, Mais voilà parfois, On naît poète c'est comme ça !
  • Contact

 

 

 

 

   

 

Il y a actuellement    personnes connectées à Over-Blog dont    sur ce blog

Contact

 

 

 

 

 

 

 

mail-copie-2.gif

 

 

laurette.condom@yahoo.fr

 

 

 

 

 

SKYPE :

Merlin47170

 

Mon statut

 

 

 

Registre de signatures

 

Vous avez appréciez votre petite ballade sur mon blog,

N'hésitez surtout pas à venir :

Signer mon livre d'or

Ou bien à me laisser des commentaires

 

 

 

 

 

N'hésitez pas à venir signez mon registre de signature

 

signature.jpg

 

Registre de signatures

 

 

 

Sondages

 

sondageicon.jpg

 

 

Comment trouvez-vous ce blog en général ?

Quelle est votre tranche d’âge ?

Par quels moyens avez-vous trouvez ce blog ?


Participez au sondage 1

 

 

 

sondageicon.jpg

 

 

Quels poèmes avez-vous le plus appréciez ?

 

Participez au sondage 2

 

 

Catégories

Citations & Proverbes

 

Citations & Proverbes
     

 

Calendrier

calendrier2.gif

 

 

 

 

           calendrier1

 

 

WE